Je me doutais que sur le chemin spirituel il y avait un avant et un après.

ouverture-du-coeur-feu-chakra-200poJe me doutais que sur le chemin spirituel il y avait un avant et un après. Nous pouvons pratiquer comme on veut et ce que l’on veut, mais nous ne pratiquons jamais de la manière juste tant que nous n’avons pas touché ceci, qui détermine l’avant et l’après, et qui est l’ouverture du cœur. La pratique juste se fait à partir du cœur, elle vibre dans ce que certaines traditions nomment le chakra du cœur. Or, tant que celui-ci n’est pas ouvert, notre pratique doit émaner d’un autre centre, souvent du mental. Le fait que nous ayons traduit l’idée de pleine conscience, ou de mindfulness, par ces termes, « conscience » et « mind », est source de beaucoup d’erreurs. Nous, Occidentaux, ne comprenons les choses que de ce point de vue du mental (notre culture nous éduque dans cette ultra-spécialisation), il nous est donc très difficile de saisir qu’il existe quelque chose en dehors de lui. Nous pratiquons la plupart du temps à partir de notre conscience, de notre mind. « Pleine conscience », ou mindfulness, est la traduction de l’idéogramme nian 念, composé de jin 今 « now; this » et xin 心 « heart; mind ». La pleine conscience juste est le fait d’embrasser l’ici et le maintenant – ce qui est – dans la vibration de notre cœur-conscience. La pleine conscience juste à donc sa source dans le cœur et se fait avec et à partir du cœur. Pour quiconque n’a jamais touché cette vibration, mes mots d’aujourd’hui ne rimeront à rien, et c’est pourquoi selon moi on ne parle souvent pas de cet avant et de cet après. Le bouddhiste zen Thich Nhat Hanh écrit : «On dit parfois que Dieu est dans notre cœur, que son Royaume est dans notre cœur. C’est très juste, mais tant que nous n’en faisons pas l’expérience réelle cela ne nous rend pas nécessairement heureux.» La pratique apparaît donc comme une impasse. Que faire alors pour nous désempêtrer de ce nœud? C’est très simple et en même temps très difficile. Il faut retrouver le chemin de notre cœur. Or, ce qui nous coupe de notre cœur, c’est notre souffrance, la peur de toucher sa propre souffrance, toujours si profonde. La voie à suivre est donc celle que nous indique notre souffrance. Il faut entrer dans notre peur, l’embrasser, pour embrasser avec elle notre souffrance elle-même. Et cela est très difficile. Cela demande beaucoup de courage et d’abandon. Cela signifie aller vers ce lieu de désolation où l’on a perdu toute confiance, là où nous sentons que nous avons été trahis, par les autres, par la vie, par Dieu. Souvent, nous ne connaissons même pas ce sentiment de trahison, car nous l’avons enfoui. Nous ne connaissons plus que la peur, et la fuite de la peur dans nos divertissements et nos dépendances. Il faut donc d’abord s’arrêter, puis se retourner vers sa propre peur, avec tout son courage et toute sa foi, pour plonger en elle, comme si l’on plongeait vers le lieu même des enfers. Tout prendre, tout accueillir, tout traverser avec le plus grand des courages. « The best way out is always through. » « Trust, let go, be open. » La lumière est là, juste là, de l’autre côté de l’ombre. Juste un pas de plus. « There’s nothing to be afraid. » Le monstre, c’est notre peur du monstre, il n’y a donc pas de monstre. Il faut plonger au cœur de sa propre souffrance, car ce n’est que par là que nous pourrons récupérer notre cœur et que nous nous reconnecterons avec sa vibration d’amour, qui est l’essence de notre être, et qui est l’essence de toute pratique juste. Sur le chemin spirituel, il y a un avant et un après, et il faut trouver le courage de se diriger vers l’après. Je sais la souffrance, je sais la difficulté, je sais la peur. Je suis avec vous. Pas à pas.

P.S. J’ai été très étonné de me rendre compte du sens profond de cette image que l’on rencontre partout, mais à laquelle on ne s’arrête pas souvent : Cœur Sacré de Jésus. Pourquoi pointe-t-il toujours là?  Et quelle lumière, quelle vibration ! 😉

2 Commentaires

  1. c’est ce que je réussissais à faire depuis l’an 2000, mais j’en suis à un profond blocage émotionnel et je sens que ça va être très long pour aller au cœur de cette souffrance en particulier! 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :